• Inde, Jodhpur

    La tempête Carlos nous a bien arrosés; donc, puisque je laisse le soin a Dame Nature de faire pousser les herbes, bonnes et mauvaises, je reviens poursuivre avec vous notre périple en Inde.

    Nous quittons Pushkar pour Jodhpur, 185 km, 4 heures de route. Vous connaissez l'histoire de la grenouille qui voulait devenir aussi grosse que le bœuf? Là, c'est un 3 roues qui veut devenir aussi gros qu'un camion. On y croit!

    On arrive à l'entrée de la ville, où se mêlent dans un indescriptible fouillis, forains, piétons, 2 roues, voitures... Heureusement que je n'ai pas à conduire!

    Hum, les bons biscuits parfumés à la pollution ambiante!

    Parce que la pollution, ici, ce n'est pas une vue de l'esprit. Voilà ce que donne Jodhpur, la ville bleue, dans cette atmosphère:

    Néanmoins, le site est magnifique, avec son Fort illuminé:

     

     


  • Commentaires

    1
    Mo
    Dimanche 12 Février à 16:24
    Mo

    Et ce sont des vacances, ça?  Avec toute cette circulation, cette pollution...

    2
    Lundi 13 Février à 16:39

    incroyable la 1ère photo ! on se demande comment il roule...

    comme Mo, j'ai l'impression que cela doit être bien fatiguant tout ce capharnaüm..

    3
    Lundi 13 Février à 23:39

    Que de monde !!! Moi, la campagnarde, j'aurais du mal à apprécier !! Je suis mieux sans le bruit. Bises. FRANCOISE

    4
    CAMILLE
    Mardi 14 Février à 12:00

    Alors, qu'est ce qui est mieux , attention les élections approchent :l'intensité de la nature, la diversité ethnique , la liberté de penser, le soleil comme s'il en pleuvait, la méditation, autre chose à dire ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :