• Rando confiture

    Et nous voilà parties pour une petite balade de rien du tout, juste pour aller à la cueillette des goyaviers. On emporte nos deux bouteilles d'eau vides de 5l et on s'avance sur ce sentier qu'on ne connait pas. On sait juste où on veut aller, puisqu'on avait repéré le coin l'an passé, lors de notre rando à la Plaine des Grègues.

    La promenade nous réserve quelques surprises. Déjà, point de goyaviers murs au départ, et un sentier, euh, surprenant:

    Sophie suggère d'aller ailleurs; mais non, je les sens, les goyaviers, il suffit juste de glisser d'avancer encore. Avancer en descendant, remontant, redescendant...

    On finit par voir au-dessus de nos têtes ces jolis fruits rouges, qui nous narguent à quelques mètres de hauteur. Mais Sophie a tout prévu! Des gaules de 2 m avec un crochet à l'extrémité nous permettent de faire pencher les arbustes vers nous. Sauf qu'en les faisant bouger, les fruits les plus murs, les plus juteux, les plus délectables, se précipitent au sol dans la boue...

    Je repense à la chanson de Duteil, "le Petit pont de bois". Le sien, il ne tenait plus guère, celui-là, je l'aimerais plus solide. C'est bon, le bois de goyavier, c'est costaud:

    Plus on avance, plus on remplit les bouteilles, donc, plus c'est lourd. Les descentes finissent par être pénibles, et les montées, pire. On arrive enfin sur l'aire de parapente:

    Je n'imagine pas un instant faire le trajet en sens inverse, avec 5kg au bout de chaque main. Je crois que mes bras s'allongent, les bidons touchent le sol sans arrêt. A moins que je me tienne de moins en moins droite?

    Du coup, on décide de revenir par la route. Que de la montée, et pas âme qui vive pour envisager du stop, zut! Je me fais une installation à la chinoise, avec les bidons de part et d'autre de la gaulette, le tout sur mes épaules. Plutôt sur mon cou.

    Comme toutes les histoires ont une fin, celle-là, elle finit en pots de confiture, miam!


  • Commentaires

    1
    Lundi 10 Avril à 19:52

    Et maintenant, tu sors ta marmite en cuivre et ....au boulot !!! Bises. FRANCOISE

    2
    Mo
    Lundi 10 Avril à 21:54
    Mo

    Ils devaient valoir toutes ces fatigues, les fruits, j'espère?

    C'était un peu casse-cou, votre "petite" balade, je trouve.

    3
    michelle
    Mardi 11 Avril à 09:25

     et on en mangerait !

    4
    Mardi 11 Avril à 13:47

    smile trop bons ces premiers goyaviers ! Sinon j'ai téléchargé l'appli viewranger, vivement samedi prochain que je la teste !!

    5
    Samedi 15 Avril à 19:30

    quelle aventure ! ces confitures ont du mérite !

    6
    camille
    Dimanche 19 Novembre à 12:18

    L'homme devrait recevoir des cartes postales pour le motiver à t'aider à faire cuire ou mettre en pots ces confitures !

    Le procédé est le même en métropole ou à La Réunion, par contre la climatisation dans ces magasins ou les avions rend les réunionnais revenant actuellement malades, je te l'assure ! A chacun sa méthode pour se soigner et aller vers l'air pur du ciel ....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :